L’opération de l’hypermétropie

Les opérations de l’hypermétropie sont nombreuses. La technique d’opération de l’hypermétropie à envisager dépendra du degré de l’hypermétropie, de l’âge et des troubles visuels qui lui sont éventuellement associés.

Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

Quand l'œil est trop court ou insuffisamment convergeant, l’image n’est pas nette, car elle se forme en arrière de la rétine. Plus les objets sont proches, plus la vision est floue.

Une personne jeune et hypermétrope peut compenser son trouble de la vue par sa capacité d’accommodation (augmentation de la convergence globale de l’œil par déformation du cristallin). Cependant, ce réflexe naturel peut entraîner des maux de tête et une fatigue visuelle, surtout en vision de près prolongée où l’accommodation est encore plus sollicitée.

Avec le temps, l’hypermétropie se traduit par une mauvaise vision de près, mais aussi de loin. Et ceci particulièrement dans le cas de fortes hypermétropies ou après 50 ans, âge à partir duquel le pouvoir accommodatif est fortement diminué (survenue de la presbytie).

On distingue, d’un côté, l’hypermétropie faible (en dessous de 2 à 3 dioptries) n’obligeant pas à corriger sa vue en permanence avant l’âge de l’installation de la presbytie.

Et de l’autre, l’hypermétropie forte apparaissant souvent très tôt pendant l’enfance et souvent associée à un strabisme ou à une amblyopie (différence d’acuité visuelle entre les 2 yeux).

Comment corriger une hypermétropie ?

L’hypermétropie se corrige par :

  • Le port de verres convexes (lunettes ou lentilles) qui vont ramener l’image vers l’avant de la rétine ;

  • Une opération de l’hypermétropie par chirurgie laser ou par la pose d’implants intraoculaires.

L'opérations de l’hypermétropie

 Le type de chirurgie pour corriger une hypermétropie dépendra du degré de l’hypermétropie et de la présence d’éventuels d’autres troubles de la vision. Tous ces types d’opérations de l’hypermétropie n’occasionnent pas de douleurs.

Après une opération de l’hypermétropie, la vision redevient nette sans effort d’accommodation et la fatigue visuelle ressentie disparaît.

  • Jusqu’à 4 ou 5 dioptries, l’hypermétropie simple ou associée à un astigmatisme se corrige par chirurgie laser, de préférence au Lasik (Laser Assisted In-Situ Keratomileusis) ;

 

  • Au-delà de 5 dioptries ou si l’hypermétropie est associée à une presbytie, une opération consistant à poser des implants intraoculaires devra être envisagée. Avant 40 ans, les implants seront des implants réfractifs phakes tandis que pour les personnes de plus de 50 ans, il sera préférable de changer les cristallins naturels au profit d’implants multifocaux (cristallin artificiel corrigeant plusieurs distances de vision).

Le risque d’une opération de l’hypermétropie est, comme pour tout acte chirurgical, le risque infectieux. Toutes les précautions sont prises pour minimiser ce risque : processus qualité strict appliqué aux équipements et aux procédures, système de traitement et de renouvellement de l’air dans la salle opératoire et prescription d’un traitement antibiotique.

Pour en savoir plus sur la technique du Lasik utilisée dans l’opération de l’hypermétropie, consultez notre page dédiée.